Logo du Berceau de l’Égalité
Logo du Berceau de l’Égalité

Le Berceau de l’Égalité

Une mallette magique pédagogique pour découvrir la diversité, dès le plus jeune âge, à travers les sens, les émotions, la musique, les mots et les histoires…

Une initiative de l’association Le Furet

Logo de l'association Le Furet

Qu’est-ce que c’est ?

Le Berceau de l’Égalité s’adresse aux professionnel·le·s de la petite enfance et les accompagne dans leurs pratiques quotidiennes auprès des enfants de 0 à 3 ans, voire 6 ans.

Dessin d'une superhéro

Éducation à la citoyenneté

Favoriser l’ouverture envers tou·te·s, ainsi que le mieux vivre ensemble, exige de lutter contre l’intégration et la fixation des stéréotypes dès le plus âge et d’accompagner la perception des différences chez le tout-petit sans hiérarchisation !

Dessin d'un poupon

Petite enfance

Chaque outil de la mallette a été sélectionné pour permettre une sensibilisation dès le plus âge à la différence, qu’il s’agisse des sons, des langues, des émotions, des perceptions ou des sens.

Pourquoi ?

Grâce à la connaissance du développement du jeune enfant, nous savons qu’il perçoit et repère très tôt les différences.

Pour son développement cognitif, il a besoin de construire des catégories. Il s’imprègne de ce qu’il perçoit des hiérarchisations que nous, adultes, faisons, pour se positionner par rapport à ces catégories.

C’est par ce processus que l’enfant acquiert les stéréotypes du monde dans lequel il évolue. Et c’est à ce moment-là que la mallette devient un outil intéressant dans notre interaction avec le tout petit.

Des livres à lire, écouter et partager !

Le livre constitue un support éducatif primordial pour les professionnel.le.s de la petite enfance. Il participe, en de nombreux aspects, aux acquisitions de l’enfant dans le domaine du langage, de la concentration ou encore de l’écoute.

Il favorise également la curiosité, l’ouverture aux autres, l’expression des émotions. Un outil indispensable pour stimuler le développement des compétences psychosociales (10 compétences psychosociales selon l’OMS).

Lors de la lecture, le ou la professionnel.le est à l’écoute de ce que cela suscite chez les enfants, les invite à s’exprimer sur ce qu’ils ont aimé et sur leur ressenti, en posant des questions ouvertes et en faisant varier le vocabulaire.

Nous avons choisi 12 livres regroupés selon 5 thèmes : le genre, la diversité, le handicap, le plurilinguisme et l’altérité…

  • T'es fleur ou t'es chou ?
  • Petit bleu et petit jaune
  • Quatre petits coins de rien du tout
  • Un éléphant ne peut pas monter dans un arbre
  • La petite casserole d'Anatole
  • Regarde en haut
  • Les cris des animaux en cinq langues
  • Bon appétit Suzy
  • Mon voisin
  • Des papas et des mamans
  • La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas

Des musiques d’ici et d’ailleurs !

La musique, grand vecteur de plaisir, participe au développement de l’enfant au niveau du langage, de la coordination motrice, de l’imaginaire. Elle stimule aussi l’attention et favorise l’expression artistique et corporelle.

En éveillant l’enfant à de multiples sonorités, langues, styles musicaux, chansons ou comptines, on l’ouvre à d’autres horizons.

En écoutant, chantant, dansant, l’enfant est libre de ressentir la musique à sa façon.

4 CD musicaux accompagnent ainsi la mallette :

  • Chansons pour danser autour du monde
  • Les plus belles berceuses du monde
  • Chante le monde
  • 26 comptines pour découvrir les langues

Avec les livrets d’accompagnement des CD, les professionnel.le.s pourront notamment informer les enfants de la langue et du pays d’origine de la musique. Les plus mélomanes n’hésiteront pas à identifier les instruments que l’on entend, à reprendre les rythmes, les sons, les mélodies qui leur plaisent le plus.

Il est aussi possible de relier les musiques et les livres à ce que vivent les enfants au quotidien et dans leur famille et ainsi leur permettre de s’inscrire dans leur histoire. Exemples d’instruments traditionnels : l’Oud, la Kora, le Bouzouki, les Tablas, le Doudouk

Se lancer dans l’exploration avec le tapis sensoriel

Les cinq sens constituent pour chacun.e la première source d’information. Tout petit déjà, l’enfant utilise ses sens pour découvrir son environnement.

Grâce au tapis sensoriel, l’enfant explore un ensemble de textures (lisse, rugueux, doux, etc.), d’odeurs (grâces aux huiles essentielles), de formes (certaines émettent des sons, d’autres peuvent peuvent être tiédies sur radiateur ou au micro-ondes pour enrichir les sensations).

Séparateur
Séparateur

Comment utiliser le tapis sensoriel ?

  • Préparation du matériel

    1. Déplier le tapis et placer les plaques tactiles sur les scratchs.
    2. Glisser un coton imprégné de quelques gouttes d’huiles essentielles (lavande ou eucalyptus - essences non allergènes) dans les poches prévues à cet effet.
    3. Tiédir le sac contenant des noyaux de cerises.
  • Activités avec les enfants

    1. Le ou la professionnel.le questionne l’enfant sur les matières, les sensations tactiles ressenties, sur les odeurs.
    2. Introduire des variations : pieds nus, toucher avec le coude, la joue… qu’est-ce que cela change ?
    3. Avec les plus grands, on peut envisager de bander les yeux, pour affiner la perception tactile et éviter les a priori.
  • Action pédagogique

    1. Veiller au vocabulaire, aux intonations et mimiques utilisés pour décrire les sensations, afin de ne pas induire des jugements de valeur (comme beurk, whaouahou, etc.).
    2. Avec le tapis sensoriel, amener l’enfant à découvrir les sensations sans qu’une hiérarchisation ne lui soit suggérée.
    3. Il est préférable que le tapis sensoriel soit utilisé individuellement ou en petit groupe car l’accompagnement est indispensable.
  • Nos conseils

    1. Contextualiser : avec, par exemple, telle musique associée au passage sur le tapis…
    2. Poser des questions : est-ce lisse ? est-ce doux ?
    3. Veiller à mettre l’accent sur les mots-clés quand on décrit les textures explorées. Souligner les jeux de contraires : lisse/rugueux, mou/dur…

Une poupée pour accompagner les émotions

En tant que réactions spontanées, les émotions jaillissent tout particulièrement chez le tout petit de façon brute, immédiate. Il est donc important, pour le.la professionnel.le, d’écouter, d’accueillir et d’accompagner les différentes émotions qu’exprime un enfant.

En grandissant, ce dernier prend conscience de ce qu’il ressent et apprendre à le nommer. Il va passer d’un ressenti à l’expression émotionnelle, grâce à la verbalisation, c’est pourquoi nous proposons une poupée émotions, avec des visages interchangeables à scratcher en fonction des situations.

Chacun des visages exprime une émotion primaire : la joie, la tristesse, la colère.

Séparateur
Séparateur

Comment utiliser la poupée émotions ?

  • Cette poupée peut être proposée à l’enfant pour qu’il nomme ou désigne l’émotion éprouvée.
  • Elle peut aussi être utilisée en complément des livres pour formuler le ressenti d’un personnage.
  • Enfin, le ou la professionnel.le peut également questionner l’enfant sur ce que représente le visage, ce que produit cette émotion ou ce qu’il ressent.
  • Avec la poupée émotions, amener l’enfant à découvrir les sensations sans qu’une hiérarchisation ne lui soit suggérée. Ne pas hésiter à élargir le vocabulaire lié à chacune des émotions représentées afin d’enrichir l’expression. Par exemple :
    • - La joie : content, satisfait, heureux, joyeux, détendu…
    • - La tristesse : triste, chagriné, je m’ennuie, j’ai de la peine…
    • - La colère : frustré, énervé, j’ai mal…
  • Quelques pistes :
    • - Imiter les émotions : montrer la poupée avec une émotion et proposer aux enfants de faire pareil (les sourcils, la bouche…)
    • - Montrer ce qui diffère d’une émotion à l’autre (les sourcils, la bouche…)
    • - Compléter la phrase : quand je suis fâchée, je me sens, j’ai envie…

Pour aller plus loin…

  • La boîte à sensations

    Matériel nécessaire : une boîte d’oeufs et des petits morceaux de différentes textures (papier sablé, ouate, fausse fourrure, éponge, papier ondulé, etc.).

    Invitez les enfants à coller un morceau de chaque texture dans les alvéoles de la boîte d’oeufs. À la fin de l’activité, ils pourront, avec leurs doigts et en gardant les yeux fermés, explorer les textures et leurs contraires.

    Et pourquoi ne pas emporter la boîte en fin de journée à la maison pour le faire avec les parents ?

  • Lourd/léger

    Matériel nécessaire : un balancier et plusieurs objets à peser.

    Les enfants pourront ainsi comparer le poids des différents objets et découvrir lesquels sont plus lourds ou plus légers que d’autres.

  • Les goûts contraires

    Organisez, avec les enfants, une dégustation d’aliments présentant des goûts contraires.

    Au menu : orange vs. pamplemousse, pommes rouges vs. pommes vertes, sucre vs. sel, etc.

  • Grand-Petit

    Installez une banderole de papier au mur et invitez les enfants à y imprimer, avec de la peinture, l’empreinte de leur main ou de leur pied.

    À côté, positionnez une seconde banderole à même hauteur, et invitez les parents à faire comme les enfants.

  • Le cri d’animal

    C’est une excellente façon d’extérioriser la colère. Il suffit de s’installer à quatre pattes et rugir comme un lion, le plus fort possible, en relevant la tête.

  • Le jeu du miroir

    Les enfants miment des émotions devant un miroir.

Séparateur
Séparateur
Séparateur

Comment emprunter ?

4 mallettes pédagogiques sont disponibles gratuitement pour les professionnel·le·s de la petite enfance.

Où ? À la Médiathèque du Furet, 6 Quai de Paris à Strasbourg.
Pour combien de temps ? 3 semaines environ…
Comment ? Appeler le 03.88.21.96.62 ou envoyer une demande d’emprunt via le formulaire
À quelles conditions ?
  • Suivre une initiation d’une heure gratuite pour les professionnel.le.s empruntant la mallette : présentation de la démarche et clarification des notions de stéréotypes - préjugés - discrimination.
  • Procéder à un nettoyage complet de la malette avant retour (indications sur l’inventaire fourni).

Appeler le 03.88.21.96.62 ou envoyer une demande d’emprunt via le formulaire

Conditions : Suivre une initiation d’une heure gratuite pour les professionnel.le.s empruntant la mallette : présentation de la démarche et clarification des notions de stéréotypes - préjugés - discrimination. Procéder à un nettoyage complet de la mallette avant retour (indications sur l’inventaire fourni). Durée : 3 semaines environ… Où : À la Médiathèque du Furet, 6 Quai de Paris à Strasbourg.

Pour toute question et information complémentaire :

[email protected]

Avec le soutien de :

Logo du Ministère des Solidarités et de la Santé
Logo du Commissariat général à l'égalité des territoires
Logo de la ville de Strasbourg